Accès
 Le point de départ de cette randonnée se trouve à 2 kms du sommet du Maïdo, dans le virage de la "Caverne du Maïdo" où vous trouverez un panneau indiquant "Sentier de Roche Plate"
Depuis 2002, un service de bus dessert ce point de départ très fréquenté depuis la gare routière de Saint Paul (2 départs le marin dont un à 6h et 2 retours avec départ du maïdo à 15h et 17h : se renseigner pour les horaires précis qui ont pu varier depuis la mise à jour de cette fiche)

Fiche Technique
 - difficulté : moyenne
 - carte IGN 4401 RT
 - longueur : 7 km
 - durée : 2h 30
 - dénivelé + : 30 m
 - dénivelé - : 950 m
 - balisage : blanc
 - points d'eau : aucun
 - alimentation : petite épicerie à Roche Plate
 - matériel : rando classique

Hébergement
 Voir la liste complète des Gîtes
 - à Roche Plate, 3 gîtes de montagne
M.Thiburce (24 lits) : 15 € la nuit, dîner 14€, PdJ 4€.
M.Bègue (12 lits) : prix idem
Réservations à la Maison de la Montagne



Randonnées
  Vous êtes ici :   La Réunion > Randonnées > Mafate

Fiche n° R52

   reportage photos d'une randonnée du Maïdo à Roche Plate      

Entrée dans le Cirque de Mafate par le Maïdo

   Cette randonnée vous permettra d'entrer rapidement dans le cirque de Mafate par un sentier un peu "sportif", tout en descente mais avec un dénivelé de près de 1000m et avec, en chemin, de superbes points de vue sur le cirque de Mafate : en arrivant au lieu-dit "la Brèche", à mi-parcours, vous trouverez sur votre gauche le sentier arrivant de l'ilet des Orangers (décrit dans la randonnée de la canalisation des Orangers ).

carte IGN 4402 RT : Saint-Denis - cirques de Mafate et Salazie

    Si vous avez choisi de faire l'aller et retour, vous pouvez laisser votre voiture sur le bord de la route, juste avant le départ du sentier ou 50 m plus haut, où vous trouverez quelques places de "parking". Par contre si vous passez la nuit dans Mafate, ne laissez pas votre voiture au départ du sentier et essayez d'utiliser les navettes bus, dont les horaires sont adaptés aux marcheurs (départ tôt de Saint-paul et retour après-midi du maïdo : voir ci-contre)
En quittant la route, vous suivez le balisage blanc et vous montez rapidement sur de larges dalles de lave : vous arrivez en 10 mn au "Grand Bord" ou "Cassé de Mafate" (2027 m), près d'une grande croix blanche qui pourra vous servir de repère en remontant...
Contrairement au site très fréquenté du sommet du Maïdo, ce point de vue n'est connu que des randonneurs. Prenez donc quelques instants pour apprécier le panorama grandiose et identifier sommets et ilets ainsi que le but de cette randonnée :
- sur votre gauche, au pied du rempart et de la crête des Orangers, l'îlet des Orangers
- sur votre droite, on peut deviner quelques cases de Roche Plate (1000 m plus bas ! )
- et face à vous Grand Place et les plus hauts sommets de l'île, de la Roche Ecrite au Gros Morne qui vous masque le Piton des Neiges ...

Point de vue du Maïdo : le belvédère du Maïdo offre un extraordinaire point de vue sur tout le cirque de Mafate et bien au-delà; l'accès facile par la route en fait un lieu de visite "obligé" pour les touristes qui se pressent, nombreux, chaque matin pour découvrir ce site prestigieux.
Du parking aménagé, un sentier, très court, vous conduit à la barrière qui marque le bord du rempart. Une table d'orientation vous permet de vous repérer : la Rivière des Galets, qui vient de votre droite, coule à près de 2000 m en-dessous de vous ! Si le temps est couvert, soyez patient : il est fréquent qu'une brève "embellie" laisse apparaître sinon tout le paysage, du moins des pans entiers du Cirque ou des montagnes environnantes.

le point de départ de cette randonnée : photo de Luc Reynaud

    Cette randonnée peut se découper en trois parties au relief assez différent :

- du Grand Bord (2027 m) à la croix (1550 m) : 45 mn de descente abrupte avec, au bout de 30 mn, un point de vue intéressant et nouvellement aménagé (repérez les indications peintes en blanc et quittez le sentier principal pour vous approcher du rempart de la crête des Orangers)

- de la croix au lieu-dit "La Brèche" (1300 m) : 45 mn; ayant eu l'occasion de passer fréquemment par ce lieu, je vous déconseille fortement de rester trop longtemps sur cet étroit terre-plein sur la Crête des Orangers : en levant les yeux, on peut rapidement repérer de nombreuses failles entre de gros pans de la falaise ...
Vous pouvez par contre parcourir quelques mètres sur votre gauche (début du sentier qui mène à l'Ilet des Orangers) et vous approcher du bord du rempart pour découvrir et repérer les îlets qui vous font face : Cayenne, Grand Place les Hauts, et encore au-delà les premières cases de l'îlet à Bourse, ...

- de "La Brèche" à Roche Plate (1100 m) : laissons donc le sentier qui part, à gauche, vers les Orangers et continuons notre descente vers Roche Plate. Le court passage en corniche a été emporté (début 2004) par un éboulement : la portion ne fait que quelques dizaines de mètres mais comme elle s'ouvre à gauche sur le vide, le sentier a été fermé plusieurs semaines. L'ONF a procédé à la remise en état en construisant un escalier en béton. La main courante ancrée dans la paroi a été changée et le franchissement, toujours impressionnant dans la mesure où le vide n’'est pas loin, ne présente aucune difficulté si on se montre un tant soit peu prudent. L'itinéraire s'enfonce rapidement sous les filaos et en 30 mn de descente facile, à l'ombre de filaos, vous arrivez au terme de cette étape. La musique d'un ruisseau annonce Roche Plate et les premières cases apparaissent avec leurs champs de maïs ou haricots généreusement arrosés ....
Si vous avez choisi de ne pas vous arrêter à Roche Plate, vous pouvez vous réapprovisionner en eau (robinets juste devant l'école à la sortie de l'îlet) et continuer en direction de Trois Roches.

La Route du Maïdo
  Jacques Lougnon (plus connu sous le pseudonyme de "vieux tangue") raconte qu'en 1930, on partait à pied de la Petite France traçant le sentier avec le sabre à cannes, au coeur de la forêt, et on atteignait le Grand Bord par une piste très difficile. La descente du rempart était si impressionnante qu'elle faisait rebrousser chemin à plus d'un marcheur.
Ce n'est qu'en 1954 qu'une première piste de Jeep fut ouverte par le maire de Saint-Paul, Evenor Lucas, et ce pour transporter les matériaux de construction nécessaires à l'école de Roche Plate.
  En 1966, le cyclone Denise détruira en partie cette route qui sera remise en état l'année suivante. En 1968, la route sera livrée et goudronnée. A partir de 1969, les routes des Tamarins et des Cryptomérias seront ouvertes, une balustrade sera posée au "cassé" de Mafate et c'est en 1972 que la route prendra son allure actuelle.
Aujourd'hui, la réfection récente (en 2001) de la route permet aux véhicules de rejoindre rapidement le Maïdo depuis le charmant village du Guillaume en roulant sur un véritable tapis.

extrait du livre de Catherine Lavaux : Du Battant des lames au sommet des montagnes

  --> suite de votre randonnée : remontée du Maïdo ou poursuivre vers Trois Roches et Marla   

Si vous cherchez une randonnée
taper quelques lettres de son nom